Notre histoire


NOTRE HISTOIRE
Les dates clés et les principaux événements

ww2pb5.jpg

 

Depuis sa création, l'association Port-Bail sur Mer 1944 mène de nombreuses recherches sur l'histoire de la Commune durant la seconde guerre mondiale.

L'association porte une grande attention à la rigueur des recherches effectuées. Ainsi, nous évoquons uniquement les faits historiques avérés à travers :  

- Les témoignages collectés auprès des habitants (écrits, audios et vidéos)

- Les archives publiques en France et aux Etats-Unis

- Les archives militaires en France et aux Etats-Unis

- La consultation d'historiens et d'experts.

Nous recherchons tout document sur l'histoire de la Commune (photos, documents, archives, etc.) N'hésitez pas à nous contacter.

Chronologie des événements 

  • 18 juin 1940 – Acte de résistance de l’armée française à Denneville

Un groupe de soldats du 208ème R.I. et de fusiliers marins de la 205ème C.M.P. sous les ordres du lieutenant Jacquin et de l'E.D.V. Allary ont, dans un combat héroïque, détruit plusieurs véhicules blindés ennemis à Denneville retardant de plusieurs heures l’armée allemande. Cette résistance a ainsi permis à de nombreux soldats alliés de rejoindre l'Angleterre depuis Cherbourg.

 

  • 18 juin 1940 – Port-Bail sur Mer est occupée par l’armée allemande

L’armée allemande occupe le territoire. La Commune de Port-Bail a compté jusqu’à 1 500 allemands présents dans le village réquisitionnant de nombreux bâtiments (soit un allemand pour un habitant).

 

  • 1940 – Un bombardier anglais atterrit sur la plage de Saint Siméon à Port-Bail

Un bombardier anglais Wellington, vraisemblablement en panne de carburant, atterrit sur la plage de Saint Siméon à Port-Bail. L’avion a été entièrement démonté par l’armée allemande.

  

  • 6 juin 1944 - Port-Bail sur Mer au cœur du D-Day

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, Port-Bail sur Mer est survolée toute la nuit par des centaines d’avions de la 101ème Airborne. Les habitants font partie des premiers normands témoins du débarquement allié.

 

  • 6 juin 1944 – Un chasseur P47 Thunderbolt s’écrase à Saint Lô d’Ourville

Un P47 Thunderbolt s’écrase à Saint-Lô d'Ourville. Son pilote, Jack MARTELL, est tué dans l’accident.

 

  • 16 juin 1944 – Port-Bail sous les bombardements

Avec l’avancée américaine vers la Côte Ouest du Cotentin, Port-Bail est bombardée dès le 15 juin. Le 16 juin, le bourg est pris dans un déluge de feu par l’aviation américaine et l’artillerie. La population se réfugie dans les hameaux en dehors du village.

 

 

  • 17 juin 1944 – Arrivée des premières troupes américaines et coupure du Cotentin

Les premiers éléments de la 9ème Division d’Infanterie achèvent la coupure du Cotentin. Les troupes sont à un kilomètre à l’est de Port-Bail. Barneville-Carteret est libérée le lendemain par les hommes de la 9ème Division d’infanterie.  

 

  • 18 juin 1944 – Port-Bail sur Mer est sur la ligne de front

A compter du 18 juin, l’armée américaine concentre son offensive vers le Nord et Cherbourg. Le 357ème Régiment de la 90ème Division a pour mission de tenir la ligne de front Port-Bail - Saint Lô d’Ourville face aux offensives allemandes venant du Sud. Durant 15 jours de combats intenses, le 357ème perd 487 hommes (127 tués, 105 prisonniers et 250 blessés).

 

Pris sous un déluge de feu (bombardements aériens alliés et duels d’artillerie entres les armées américaines et allemandes), le bourg de Port-Bail est détruit à 75% et brûle durant 8 jours. Le feu est visible à plusieurs dizaines de kilomètres.

 

  • 22 juin 1944 – Le colonel Charles Bowler King est tué au village de la Rivière

Se rendant sur la ligne de front au village de la Rivière, le colonel King est porté disparu le 22 juin 1944. Son corps est retrouvé par les habitants du village début juillet 1944 dans un champs de blé. 

 

  • 26 au 28 juin 1944 – Les hommes de Denneville et Varreville sont réquitionnés par les allemands et partent en exode

Conscients de la prochaine offensive américaine à venir vers La Haye du Putis, et afin d’éviter tout soutien, l’armée allemande réquisitionne tous les hommes des villages de Varreville et Denneville.

 

Ils sont emmenés de force en exode jusque dans le sud du Département. Avec les nombreux bombardements et les combats, de nombreuses familles du secteur quittent également leur maison.

 

Les hommes réquisitionnés ne reviendront que trois semaines plus tard à leur domicile, certains parvenant à s’échapper de l’armée allemande.

 

  • 1er juillet 1944 – Les bourgs de Port-Bail et Saint-Lô d’Ourville sont sécurisés

La 90ème Division contrôle le secteur, les habitants reviennent progressivement et constatent les nombreuses destructions dans les villages. Après avoir libérée Cherbourg, la 79ème Division d’Infanterie relève la 90ème sur le secteur de Port-Bail sur Mer.

 

  • 3 juillet 1944 – Lancement de l’offensive vers Denneville et La Haye du Puits

La 79ème lance son offensive vers la Haye du Puits. Le 3 juillet les secteurs de Varreville et Denneville sont sécurisés.

  • 4 juillet 1944 – Port-Bail sur Mer est libérée

Les communes de Port-Bail, Saint-Lô d’Ourville et Denneville retrouvent leur liberté.

 

  • 4 juillet 1944 – Visite des généraux américains Dwight D. Eisenhower et Omar Bradley

En ce jour de célébration de l’indépendance américaine, Dwight Eisenhower et Omar Bradley se rendent à la batterie d’artillerie de Huanville pour une conférence de presse puis au camp de la 79ème Division d’Infanterie près du Haut de Gris dans le but de faire un point sur l’offensive lancée la veille vers La Haye du Puits.

ww2pb8.jpg
Rue Hellouin après les bombardements
L'église Saint Martin après les bombardements
53573d76a4afe.jpg
4 juillet - Dwight D. Eisenhower à Port-Bail